1.11.5

News

<< <  Page  3 sur 3

nov. 3, 2014
Catégorie : Agenda AIDONS
Posté par : happels
Aywaille - conférence
oct. 15, 2014
Catégorie : Agenda AIDONS
Posté par : happels
Débat sur le don d'organes à HANNUT
CMS - 1.11.5 - Puerto Ayora
 

Histoire et Pionnier de la greffe

HISTOIRE DE LA TRANSPLANTATION DE L 'ORIGINE A NOS JOURS.

L’histoire de la transplantation est intimement liée à la vie de deux frères médecin, Damien et Côme (devenus Saints patrons des chirurgiens). Ils seront martyrisés sous le règne de Dioclétien au 3ème siècle. Après leur mort, une légende rapporte la greffe miraculeuse d’une jambe prélevée à un Ethiopien défunt au profi t du sacristain de l’église Saint-Côme-et-Saint-Damien à Rome, atteint d’une gangrène.
 
Mais il faut attendre le 20ème siècle pour que débute véritablement l’histoire des pionniers de la transplantation.  La première moitié du 20ème siècle est marquée par toute une série d’expérimentations et de tentatives de greffes :
 
- en 1902 , Alexis Carrel perfectionne les techniques de revascularisation
1 d’organes en pratiquant l’anastomose
2 vasculaire dans les procédures chirurgicales ;

C'est en 1912 à Alexis Carrel qu' est décerné le Prix Nobel pour ses découvertes concernant les transplantations de vaisseaux sanguins et d’organes.
 
- le chirurgien Voronoy tente en 1936 la première transplantation de rein prélevé sur un cadavre ;
 
- Jean Hamburger et Louis Michion, néphrologues à Paris, transplantent un rein d’une mère à son fils en 1953. La greffe fonctionne trois semaines avant d’être fi nalement rejetée ;
 
- un an plus tard, 1954, Merrill et Murray réussissent à Boston une transplantation de rein entre deux jumeaux monozygotes Dans la 2ème moitié du 20 ème siècle, la transplantation connaitra de grands développements :
 
- en 1958, les travaux de Jean Dausset et Jean Bernard mettent en évidence le complexe majeur d’histocomptabilité appelé HLA. Dans la foulée de cette découverte, les fonctions des lymphocytes B (immunité humorale) et des lymphocytes T (immunité cellulaire) sont définies ;

1959  décrivent le « coma dépassé » qui correspond actuellement à l’état de mort cérébrale.
 
- dès la fin des années 50, l’irradiation est employée comme immunosuppression. Très vite, elle sera remplacée par des moyens pharmacologiques : corticoïdes, azathioprine, méthotrexate, etc. ;

1960  reçoit le Prix Nobel pour ses découvertes du rôle du système de défense immunitaire dans le rejet du greffon
 
- la transplantation de rein se généralise dans les années 60 et amorce les recherches consacrées aux questions de préservation d’organe ;

- Les premières transplantations des autres organes suivent dans le temps : le foie en 63 par Thomas Starzl, le poumon la même année par James Hardy, le pancréas en 66 par Richard Lillehei et le cœur en 67 par Christian Barnard.

1968 création de Eurotransplant au Pays-Bas.

Dans les années 80, après quelques échecs liés à la problématique du rejet, la découverte d’un nouvel agent immunosuppresseur (la cyclosporine) relancera la transplantation telle que nous la connaissons à l’heure actuelle.

1986-87 La loi belge portant sur les prélèvements et les transplantations d’organes est votée le 13 juin 1986 et est mise en application le 14 février 1987.

1990  reçoit le Prix Nobel pour avoir développé la technique chirurgicale de transplantation rénale chez les chiens. Il applique cette technique à la 1ère transplantation rénale entre des jumeaux en décembre 1954.

2010: Création de l'Association d'Information du Don D'Organes & Sensibilisation- ASBL AIDONS.

Source: CHU UCL YVOIR
Previous page: Receveurs célébres  Page suivante : Collaboration